Une étonnante découverte a été faite, d’une cité engloutie,  Paulina Zelitsky  dit « Des fossiles de créatures organiques qui vivent normalement à la surface, et non pas sur le fond de l’océan . Ceci est très intéressant parce que cela est la preuve que toute la surface a coulé à la profondeur de 700 mètres (2.297 pieds, soit environ un demi-mile vers le bas)« .

Il est prouvé qu’un bouleversement gigantesque s’est produit sur Terre  de gigantesques inondations ont recouvert une grande partie de la Terre, des millions d’animaux, et de gens ont été tués. Les inondations ont soulevé des terres de centaines de mètres comme au Canada et englouti d’autres régions comme cette zone au large de Cuba. Les chercheurs donnent des dates approximatives pour ces événements 8000, 12000, 13000, 15000 ans. Toutes dates convergent vers 13000 ans.

les chercheurs n’arrivent pas à donner une explication plausible pour ces énormes bouleversements. Pour nous la seul explication logique c’est le passage de la  Planete X/ Nibiru. Selon Le brillant astronome Carlos Muñoz Ferrada affirm la Planete X possède une période orbitale de 13000 ans. Donc ces bouleversements  sont survenus  lors d’un cataclysme planétaire il y a 13000 ans. Maintenant, peut être seulement quelques mois nous séparent du prochaine passage, du prochaine cataclysme !


Voici l’article a propos de le ville engloutie:

source: http://www.sciences-fictions-histoires.com/

En mai 2001, une étonnante découverte a été faite par Advanced Digital Communications (ADC), une entreprise canadienne chargée de cartographier le fond marin des eaux territoriales cubaines. La lecture sonar a révélé 2.200 pieds plus bas des pierres disposées selon un motif géométrique qui ressemblait beaucoup aux ruines d’une ville. Une équipe de chercheurs canadiens et cubains ont découvert les restes de ce qui peut être une ville antique. En utilisant un équipement vidéo et des radars sophistiqués au large des côtes l’ingénieur Paulina Zelitsky, et son mari, Paul Weinzweig, ont trouvé des mégalithes « d’un genre que vous pouvez trouver à Stonehenge ou à Chicken.

Pour traduire une vidéo en françaishttps://www.youtube.com/watch?v=3lovjzfALXw

Ils montrent des formes très distinctes et des dessins symétriques de type non-naturel. L’âge précis du site sous-marin est également inconnu, bien que les archéologues cubains aient excavé en 1966 une structure terrestre mégalithique sur la côte ouest, à proximité de la nouvelle découverte sous-marine, qu’on dit dater de 4000 ans avant Jésus Christ. « Sur la base de données géologiques, nous spéculons que ces structures ont au moins de 6 à 10.000 ans ». Plus vieilles que la Samarie et les Pyramides Egyptiennes. Une pyramide sous-marine a été mesurée à 35 mètres de haut. History Channel a fait une mise à jour qui inclut Linda Moulton Howe. Il est prouvé qu’un bouleversement gigantesque s’est produit sur Terre il y a 8000 ans, de gigantesques inondations ont recouvert une grande partie de la Terre, des millions d’animaux, et de gens ont été tués *. Les inondations ont soulevé des terres de centaines de mètres le long de la côte Sud-Américaine et englouti d’autres régions comme cette zone au large de Cuba.

En 2002, d’autres relevés ont été pris, ainsi que quelques photos, mais des problèmes financiers ont stoppé les investigations.

Ils montrent des formes très distinctes et des dessins symétriques de type non-naturel. L’âge précis du site sous-marin est également inconnu, bien que les archéologues cubains aient excavé en 1966 une structure terrestre mégalithique sur la côte ouest, à proximité de la nouvelle découverte sous-marine, qu’on dit dater de 4000 ans avant Jésus Christ. « Sur la base de données géologiques, nous spéculons que ces structures ont au moins de 6 à 10.000 ans ». Plus vieilles que la Samarie et les Pyramides Egyptiennes. Une pyramide sous-marine a été mesurée à 35 mètres de haut. History Channel a fait une mise à jour qui inclut Linda Moulton Howe. Il est prouvé qu’un bouleversement gigantesque s’est produit sur Terre il y a 8000 ans, de gigantesques inondations ont recouvert une grande partie de la Terre, des millions d’animaux, et de gens ont été tués . Les inondations ont soulevé des terres de centaines de mètres le long de la côte Sud-Américaine et englouti d’autres régions comme cette zone au large de Cuba.

En 2002, d’autres relevés ont été pris, ainsi que quelques photos, mais des problèmes financiers ont stoppé les investigations.

Les années suivantes, les efforts ont été consacrés, du côté de l’Etat cubain, sur les recherches terrestres et notamment découvrir l’ancienneté archéologique de l’arrivée de l’homme sur Cuba. En 2005, des relevés archéologiques démontraient l’ancienneté de l’occupation de l’île par des humains, en 2006 des traces, écriture et artefacts mayas y étaient aussi découverts…

cuba2.jpg

En ce qui concerne les ruines au large de l’île, la principale incrédulité des scientifiques « officiels » (même si les découvreurs en sont aussi !) provient de la profondeur de ces dernières : + de 600 mètres de profondeur : on estime qu’au mieux, la mer s’est élevée de 200 mètres sur ce côté Est des Amériques, à la dernière fonte des glaces. On en est là à l’heure actuelle : plusieurs géologues et les découvreurs pensent que la ville était sur un plateau plus en hauteur, mais que les séismes et glissements de terrains l’ont fait glisser beaucoup plus bas… De plus, les courants et les bans de sables bougent souvent dans la région, recouvrant ou découvrant des zones au hasard… comme pour Yoganumi, beaucoup d’argent et de volonté pour  réussir à prouver quoi que ce soit…

 

Plusieurs images au sonar et en vidéo des endroits concernés

* Key West qui est connue comme étant le point le plus au sud des États-Unis, est à la fois une île et une ville. Le visiteur qui arrive dans la ville peut voir une grosse borne en forme d’obus à l’angle de South Street et Whitehead Street qui marque le point le plus au sud que les touristes peuvent atteindre. Dans les faits, des terrains militaires sont encore plus au sud, mais ne sont pas ouverts aux civils et le véritable point le plus au sud des États-Unis se trouve être « Ballast Key » une petite île qui est un domaine privé. Cette région des Keys fut habitée par les Indiens Calusa bien avant l’arrivée des Européens. Le premier historiquement connu comme tel, étant l’Espagnol Juan Ponce de Leon en 1521. À l’époque, les Espagnols ont donné à Key West le nom de « Cayo Hueso » ce qui signifie littéralement, la « baie ou la crique aux os ». En effet, des ossements humains jonchaient le terrain et l’on ne sait si cela était les restes d’un champ de bataille ou d’un cimetière… (ou d’un ancien tsunami !).

cubasonarl (1).jpg

MAJ 27-10-2012 : Un fidèle lecteur de ce site m’a envoyé un nouveau lien concernant cette mystérieuse cité éventuellement engloutie sur les contreforts de Cuba (merci à lui et heureux de découvrir ainsi l’un de mes lecteurs). En cherchant des nouvelles de Mme Paulina Zelitsky, et de son mari, Paul Weinzweig, j’ai pu trouver des liens récents en anglais ou espagnol relatant le fait que, faute de contrats supplémentaires avec l’Etat Cubain (en difficulté financière comme une grosse partie de la planète), elle et son mari ont dû s’éloigner et partir sur d’autres projets et financements. Ils affirment toujours qu’il y a une cité engloutie et qu’ils en ont les preuves formelles, qu’ils voudraient bien aller repêcher des artéfacts qui s’y trouvent certainement, mais qu’un tel projet coûte au minimum deux millions de dollars pour pouvoir être pris au sérieux, alors que personne n’a les fonds… voici une nouvelle vidéo, afin de ne pas oublier cette découverte de presque 10 ans:


Voici d’autre informations par Linda Moulton Howe

juillet 2002

de Earthfiles Sit

Un demi-mile dans les eaux de Cabo de San Antonio au large de la pointe ouest des Guanahacabibes de Cubamarqué par X rouge est une zone carrée de 20 kilomètres de propre, sable blanc ponctué de haut,
des pierres ou des structures mégalithiques rapportées mai 2001
par Paulina Zelitsky, Ingénieur Océan, La Havane, Cuba.

« Ils (pierres mégalithiques) sont des structures uniques. Ils sont vraiment pas faciles à comprendre et je n’ai aucune explication facile pour eux dans un processus géologique naturel.« 
Manuel Iturralde-Vinent, Ph.D., géologue,
National Museum of Histoire naturelle, La Havane, Cuba

10 juillet 2002, La Havane, Cuba Il y a un an en mai 2001, j’ai signalé à Earthfiles.com les commentaires surprenants faits par l’ ingénieur de l’ océan, Paulina Zelitsky à La Havane, Cuba sur sa constatation antérieure en 2000,
« peut – être une ville engloutie construit dans la période pré-classique et peuplé par une civilisation avancée similaire à la culture précoce Teotihuacan du Yucatan …. Les chercheurs qui utilisent l’ équipement sonar ont découvert à une profondeur d’environ 2.200 pieds (700-800 mètres) a immense plateau de terres avec des images claires de ce qui semble être le développement urbain en partie couverte par le sable. de ci – dessus, les formes ressemblent à des pyramides, des routes et des bâtiments « .(Earthfiles 18 mai2001)

Haute résolution sonar à balayage latéral d’origine reçcu par l »expédition EXPLORAMR en 2000 dirigé par Paulina Zelitsky et Paul Weinzweig

 

Depuis, je l’ ai interrogé Paulina et son mari, Paul Weinzweig , à plusieurs reprises sur l’évolution de leurs travaux de recherche et le but d’obtenir un robot spécialement construit vers le site mégalithique qui pourrait avoir des lumières pour l’ enregistrement vidéo et de matériel de forage à l’ échantillon de la pierre mégalithique structures. (Voir Earthfiles Juin 13, 2001, 19 Novembre, 2001 1 , Décembre, 2001, 15 Décembre 2001 et le 28 Décembre, 2001.)

Le couple exploite les communications numériques avancées connues comme ADC au Canada et La Havane qui se contracte pour effectuer des recherches sur l’océan profond. A l’ origine, l’ ADC avait espéré avoir un robot sur le fond de l’ océan à l’été 2002, mais son coût de 2 millions $ a été un obstacle. Jusqu’à présent, la National Geographic Society continue à manifester leur intérêt à ajouter ses ressources et ses médias efforts de production à l’exploration, mais à ce jour aucun contrat officiel n’a été signé. Donc, Paulina et Paul ont pris sur d’ autres missions pour payer les factures tout en envoyant périodiquement des véhicules télécommandés appelés ROV pour ramasser de petits cailloux qui se trouvaient sur le sable épais autour des grandes pierres mégalithiques « structures ». Certains de ces échantillons sont allés à géologue Manuel Iturralde-Vinent , Ph.D., qui travaille pour Cuba Musée national d’histoire naturelle à La Havane. Depuis le début du printemps 2002, le Dr Iturralde-Vinent a étudié les images de sonar à balayage latéral et vidéo à partir du site demi-mile de profondeur et a conclu qu’il ne peut pas attribuer une explication géologique tout à fait naturel pour les roches grandes, de forme rectangulaire qui se dressent sur un vaste champ blanc de profonde propagation de sable de plus de 20 kilomètres carrés.
Toutefois, il attend les premières analyses d’échantillons de roche attendus autour de Juillet 19 e . Jusque – là, il se réserve l’ opinion au sujet de la composition des structures mégalithiques. Cependant, Paulina Zelitsky décrit les structures sont en granit poli non indigène soit à Cuba ou le Yucatan. Cette semaine , je parlais à la fois avec Paulina Zelitsky et le Dr Iturralde-Vinent de leurs recherches et les théories actuelles sur ce qui aurait pu se passer au large de la péninsule de Cuba extrême nord – ouest connu sous le nom de Guanahacabibes.

Entrevues:

Paulina Zelitsky à son ordinateur à La Havane étudier une pierre de forme pyramidale sur bande vidéo sur le site en profondeur de demi mile en Juillet 2001 par son ADC véhicule télécommandé (ROV).

Paulina Zelitsky, Ingénieur Ocean, Advanced Digital Communications, La Havane, Cuba:

« Les échantillons que nous avons récupéré à partir du fond de l’océan ont justifié nos structures que nous appelons structures mégalithiques. Les échantillons sont en pierre de granit, entièrement poli, avec quelques incrustations de fossiles. Fossiles de créatures organiques qui vivent normalement à la surface, et non pas sur le fond de l’océan . Ceci est très intéressant parce que cela est la preuve que toute la surface a coulé à la profondeur de 700 mètres (2.297 pieds, soit environ un demi-mile vers le bas).

La zone a été sismiquement active depuis des milliers d’années. Et ce que nous trouvons sur le fond de l’ océan sont des fractures à partir de laquelle le magma et les cendres volcaniques sont sortis. A partir de ces structures , nous avons pu définir une configuration de la terre qui a coulé parce que vous pouvez les voir clairement. La terre qui a coulé est très évident de notre image du fond de l’ océan. Et vous pouvez voir les baies, comme les ports, et il est tout à des profondeurs de 900 et 700 mètres. Géologiquement, ne Dr Iturralde-Vinent et d’ autres ont une idée de ce qui est arrivé volcaniquement? Était – ce une grande éruption ou d’une série d’éruptions? Série d’éruptions et comme il dit, il est toujours actif. Une série d’éruptions qui a créé grand mouvement tectonique à un degré tel que la terre est en perdition. Par exemple, Cuba a coulé et réapparu quelques fois! Mais cela était il y a longtemps, géologiquement. Maintenant, ce qui est arrivé plus récemment géologiquement est que la terre a coulé qui rejoint au Yucatan îles entre Yucatan et Cuba , ils ont coulé. Aussi, géologiquement et botaniquement en termes de la vie organique, Yucatan et Cuba la partie extrême nord – ouest de Cuba qui est de la péninsule de Guanahacabibes sont complètement identique. Complètement identique. Il est le même calcaire et la même vie organique et la même botanic et animal représenté. Il est très évident que la terre qui a été joint qui est maintenant sur le fond de l’ océan est une terre qui a été rejoint Yucatan et Cuba. Mais cette terre est en train de couler à cause des mouvements tectoniques qui se produisaient. Bien sûr, les tremblements de terre et les volcans accompagnaient les mouvements tectoniques. Mouvement Tectonic est pas quelque chose qui se déplace doucement. Il est toujours accompagné de volcan dramatique et l’ activité sismique. Mais nous avons vu sur le fond de l’ océan où les baies et les lignes côtières de l’île qui a coulé. Nous pensons qu’il y avait une série d’îles entre Cuba et le Yucatan. Il aurait pu sombrer il y a 15.000 ans . Un domaine entre les fractures. Pas sur les fractures. Il est entre les fractures ont été laissés au repos et juste coulé plat sans fractures. Sur cette zone, nous pouvons observer ces structures mégalithiques, ou des constructions. Et ils ont tracé complètement différent et indépendant de failles géologiques, de notre géologie de la terre en contrebas, ou la géologie de l’ île de Cuba. Complètement délimitation indépendante de leur propre. Comme si elles provenaient d’un autre endroit? Nous ne savons pas encore. Mais il est évident qu’elle ne vient pas de Cuba. Voilà une chose. La pierre nous avons récupéré du fond de l’ océan est en granit très poli . Tout de la péninsule de la partie nord – ouest de Cuba, toute cette péninsule est le calcaire, le calcaire très fracturé. Donc, géologiquement, il (structures de granit mégalithique) est totalement étrangère à Cuba. Mais il est également pas connu au Yucatan parce Yucatan est également le calcaire, le granit pas. Granite ne se trouve que dans le centre du Mexique. Elle couvre environ un beau, bel appartement, espace, propre. Rien d’ autre dans ce domaine. Et il couvre environ 20 kilomètres carrés de cette zone. Il est plat, complètement à plat. Immense champ de silicium blanc. Au milieu de tout cela sont ces structures mégalithiques surfaçage hors de lui. Quel est le consensus scientifique à ce jour sur la façon dont 20 kilomètres carrés pourrait descendre un demi – mile? L’île entière a coulé. Probablement ce que nous pensons est arrivé que Cuba et du Yucatan , à un moment historique étaient tous les deux rejoint. Mais peu à peu, cette terre a été fracturé en îles et a coulé au fond de l’ océan. Ainsi, le terrain sur lequel nous avons découvert des structures mégalithiques a coulé il y a quelque part entre 15.000 et peut – être 50.000 années, ce qui est tout à fait récente géologiquement. Qu’est – ce que pour vous est la prochaine étape la plus importante que vous pouvez prendre pour recueillir un ou plusieurs échantillons directement à partir des structures mégalithiques? Je ne serais pas capable de faire un travail sérieux sans un robot pour qu’il travaille sur le plancher de l’ océan parce que je dois la stabilité afin d’être en mesure de faire une ouverture dans les structures mégalithiques. Nous devons faire une ouverture pour entrer. National Geographic est intéressé à enquêter sur le site avec des submersibles. Alors que peut – être une autre occasion. Ne les submersibles ont la capacité de percer dans la pierre? Non . Submersibles ne le font pas. Ils ont juste la capacité d’observer avec des yeux humains. Ou vidéo. Ou caméra vidéo, oui. Mais il doit être utilisé par les humains. Si vous pouvez obtenir le robot spécial construit et là – bas , qui coûte 2 millions $, vous seriez en mesure de photographier avec une bonne lumière et être capable de forer dans une structure mégalithique? Oh, oui. Je serais en mesure de faire l’ ouverture et pénétrer à l’ intérieur des structures. Ce que je suis le plus intéressé à faire est d’entrer à l’ intérieur parce que s’il y a des artefacts, ils devraient être à l’ intérieur des structures et non à l’ extérieur. Ensuite , si National Geographic, ou tout autre organisme intéressé, peuvent obtenir un financement ensemble, vous pourriez être en mesure d’aller transmettre à temps plein sur la recherche et obtenir le robot vers le bas à la fois photographie et percer dans les structures? Oui, tout à fait. Et découvrez une toute nouvelle page de notre histoire  »

 

cuba1

Manuel Iturralde-Vinent, Ph.D., géologue, Musée National d’Histoire Naturelle, La Havane, Cuba, qui a présenté un document scientifique sur les structures mégalithiques en eau profonde en Mars 2002, lors d’une réunion géophysique internationale à La Havane:

«Je ne sais pas encore si les structures mégalithiques sont le granit . Je travaille avec les données fournies par Paulina pendant trois mois et j’ai observé les images sonar à balayage latéral, les images vidéo avec des échantillons récupérés à partir de différents endroits au sein de la zone avec les pierres mégalithiques sont aussi d’une zone située au sud de cette région. Mon impression est d’ abord que les structures qui se trouvent dans la zone mégalithique de 600 à 700 mètres de profondeur, je ne peux pas expliquer ces structures par tout géologique signifie à droite maintenant. donc, je ne suis pas sûr que je peux trouver une explication géologique pour l’origine de ces structures. Je suis donc clair que les structures ne correspondent pas à une explication naturelle actuellement? Oui, nous pensons que , en termes géologiques naturelles, je ne peut pas donner une explication logique maintenant. donc, je ne dis pas qu’ils sont artificiels , mais ce que je dis est en ce moment je n’ai pas une bonne explication quant à l’ origine par cause naturelle de ces structures. ils pourraient avoir une origine artificielle . Mais dans ce cas, nous ouvrons dans une situation très intéressante , car étant donné la profondeur de ces structures et si nous calculons le moment où ceux – ci peuvent avoir été soulevée, il va nous prendre jusqu’à il y a 50.000 ans . (Signification, lorsque la masse de terre maintenant vers le bas d’ un demi – mile aurait pu être au dessus du niveau de la mer.) Ceci est si nous suivons les règles du mouvement tectonique normale que nous avons été les enregistrer dans les 100 dernières années à Cuba . Mais ces chiffres sont bien connus dans le monde. Plus ou moins, le fond de la mer peut se déplacer vers le bas aussi rapidement que 16 millimètres par an. Voilà l’ une des questions très intéressantes qui sont liés à cette découverte. Ce qui signifie que la zone est toujours active sismiquement et vous voyez que certaines parties de Cuba sont encore enfonçaient. Connaissances géologiques actuelles et les données indiquent que la région est encore très actif et de couler même maintenant. Nous ne sommes pas fini avec cette recherche. Nous devons faire encore plus de recherche, de recueillir davantage d’ échantillons, fournir plus d’ observation pour être sûr de ce que nous parlons. Mais quelque chose est très sûr de dire maintenant est que nous ne traitons pas avec des blocs qui ont été en baisse vers le bas de la pente. Ils ( pierres mégalithiques ) sont des structures très uniques.
Ils ne sont pas vraiment faciles à comprendre et je n’ai aucune explication facile pour eux dans un processus géologique naturel. Voilà ma conclusion maintenant. Il me faut plus de temps et plus de données avant d’aller de l’avant « .

Complément d’information:

https://en.wikipedia.org/wiki/Cuban_underwater_city

Publicités