NIBIRU Le cataclysme le complot et la dissimulation du danger imminent venant de l'espace dans un avenir très proche.

Le System Solaire NIBIRU, PLANETE X prédit par l'astronome CARLOS FERRADA, est entré dans notre System solaire, son passage près de la Terre provoquera une séries de catastrophes qui pourraient anéantir 90% de la population mondiale: la Déluge, méga-séismes, méga-Tsunami, inversion des pôles de la terre ,lever du soleil de l'ouest, Extinction massive…

Preuves

L’article du New York Times, du 30 janvier 1983, concerne le lancement de l’IRAS (Satellite astronomique infrarouge), dont le but est de rechercher la « Planète X« .

Le titre est clair:

‘’Clues get warm in the search for Planet X’’ ( Les indices se réchauffer dans la recherche de la planète X)

L’article du Washington Post, du 30 décembre 1983, annonce que l’IRAS a trouvé un objet (un monstre) qui correspond à ce que les scientifiques cherchaient, en direction de la constellation d’Orion.

voici le lien  de l’article dans le Washington Post:  https://www.washingtonpost.com/archive/politics/1983/12/30/possibly-as-large-as-jupiter/1075b265-120a-4d40-9493-a8c523b76927/

Vu l’importance de ce document, Voici l’article originale en anglais avec la traduction  Française.

By Thomas O’Toole, Washington Post Staff Writer
Friday, December 30, 1983 ; Page A1

wjT7k1471894096A heavenly body possibly as large as the giant planet Jupiter and possibly so close to Earth that it would be part of this solar system has been found in the direction of the constellation Orion by an orbiting telescope aboard the U.S. infrared astronomical satellite.

So mysterious is the object that astronomers do not know if it is a planet, a giant comet, a nearby « protostar » that never got hot enough to become a star, a distant galaxy so young that it is still in the process of forming its first stars or a galaxy so shrouded in dust that none of the light cast by its stars ever gets through.

« All I can tell you is that we don’t know what it is, » Dr. Gerry Neugebauer, IRAS chief scientist for California’s Jet Propulsion Laboratory and director of the Palomar Observatory for the California Institute of Technology, said in an interview.

The most fascinating explanation of this mystery body, which is so cold it casts no light and has never been seen by optical telescopes on Earth or in space, is that it is a giant gaseous planet as large as Jupiter and as close to Earth as 50 billion miles. While that may seem like a great distance in earthbound terms, it is a stone’s throw in cosmological terms, so close in fact that it would be the nearest heavenly body to Earth beyond the outermost planet Pluto.

« If it is really that close, it would be a part of our solar system, » said Dr. James Houck of Cornell University’s Center for Radio Physics and Space Research and a member of the IRAS science team. « If it is that close, I don’t know how the world’s planetary scientists would even begin to classify it. »

The mystery body was seen twice by the infrared satellite as it scanned the northern sky from last January to November, when the satellite ran out of the supercold helium that allowed its telescope to see the coldest bodies in the heavens. The second observation took place six months after the first and suggested the mystery body had not moved from its spot in the sky near the western edge of the constellation Orion in that time.

« This suggests it’s not a comet because a comet would not be as large as the one we’ve observed and a comet would probably have moved, » Houck said. « A planet may have moved if it were as close as 50 billion miles but it could still be a more distant planet and not have moved in six months time. »

Whatever it is, Houck said, the mystery body is so cold its temperature is no more than 40 degrees above « absolute » zero, which is 456 degrees Fahrenheit below zero. The telescope aboard IRAS is cooled so low and is so sensitive it can « see » objects in the heavens that are only 20 degrees above absolute zero.

When IRAS scientists first saw the mystery body and calculated that it could be as close as 50 billion miles, there was some speculation that it might be moving toward Earth.

« It’s not incoming mail, » Cal Tech’s Neugebauer said. « I want to douse that idea with as much cold water as I can. »

Then, what is it? What if it is as large as Jupiter and so close to the sun it would be part of the solar system? Conceivably, it could be the 10th planet astronomers have searched for in vain. It also might be a Jupiter-like star that started out to become a star eons ago but never got hot enough like the sun to become a star.

While they cannot disprove that notion, Neugebauer and Houck are so bedeviled by it that they do not want to accept it. Neugebauer and Houck « hope » the mystery body is a distant galaxy either so young that its stars have not begun to shine or so surrounded by dust that its starlight cannot penetrate the shroud.

« I believe it’s one of these dark, young galaxies that we have never been able to observe before, » Neugebauer said.

« If it is, then it is a major step forward in our understanding of the size of the universe, how the universe formed and how it continues to form as time goes on. »

The next step in pinpointing what the mystery body is, Neuegebauer said, is to search for it with the world’s largest optical telescopes. Already, the 100-inch diameter telescope at Cerro del Tololo in Chile has begun its search and the 200-inch telescope at Palomar Mountain in California has earmarked several nights next year to look for it. If the body is close enough and emits even a hint of light, the Palomar telescope should find it since the infrared satellite has pinpointed its position. 

Voici une traduction google:

<< Un corps céleste peut-être aussi grande que la planète géante Jupiter et peut-être si près de la Terre que ce serait une partie de ce système solaire a été trouvé dans la direction de la constellation d’Orion par un télescope en orbite à bord du satellite astronomique infrarouge États-Unis.

Alors mystérieuse est l’objet que les astronomes ne savent pas si elle est une planète, une comète géante, un « protostar » à proximité qui n’a jamais été assez chaud pour devenir une étoile, une galaxie lointaine si jeune qu’il est encore dans le processus de formation de son premières étoiles ou une galaxie tellement enveloppée dans la poussière que rien de la lumière projetée par ses étoiles n’arrive jamais à passer à travers.

« Tout ce que je peux vous dire est que nous ne savons pas ce qu’elle est», le Dr Gerry Neugebauer, IRAS scientifique en chef pour Jet Propulsion Laboratory de Californie et directeur de l’Observatoire Palomar de l’Institut de Technologie de Californie, a déclaré dans une interview.

L’explication la plus fascinante de ce corps de mystère, qui est si froid qu’il n’émet aucune lumière et n’a jamais été vu par les télescopes optiques sur Terre ou dans l’espace, est qu’elle est une planète gazeuse géante aussi grande que Jupiter et aussi près de la Terre 50 milliard de miles. Bien que cela puisse sembler une grande distance entre cet astre et la Terre, il est à un jet de pierre en termes cosmologiques, si proche en fait, que ce serait le corps céleste le plus proche de la Terre au-delà de la planète la plus éloignée de Pluton.

« Si elle est vraiment proche, ce serait une partie de notre système solaire », a déclaré le Dr James Houck du Centre de l’Université de Cornell pour la radio physique et la recherche spatiale et un membre de l’équipe IRAS de la science. « Si elle est si proche, je ne sais pas comment les scientifiques planétaires du monde seraient même commencer à le classer. »

Le corps mystérieux a été vu deux fois par le satellite infrarouge comme il scruta le ciel du nord de Janvier dernier à Novembre, lorsque le satellite a manqué de l’hélium superfroid qui a permis à son télescope pour voir les corps les plus froids dans les cieux. La deuxième observation a eu lieu six mois après la première et a suggéré que le corps mystérieux avait pas bougé de sa place dans le ciel près de l’extrémité ouest de la constellation d’Orion à ce moment-là.

« Cela donne à penser qu’il n’est pas une comète parce qu’une comète ne serait pas aussi grand que celui que nous avons observé et une comète aurait probablement bougée », a déclaré Houck. « Une planète aurait bougée si elle était aussi proche que 50 milliards de miles, mais il pourrait encore être une planète plus lointaine et n’a pas bougé dans six mois. »

Quoi qu’il en soit, Houck dit, le corps mystérieux est si froid que sa température est plus de 40 degrés au-dessus du zéro »absolu », ce qui est de 456 degrés Fahrenheit en dessous de zéro. Le télescope à bord d’IRAS est refroidi si bas et il est si sensible qu’il peut «voir» des objets dans les cieux qui sont à 20 degrés au-dessus du zéro absolu.

Lorsque les scientifiques de IRAS ont vu ce corps mystérieux, ils ont calculé qu’il pourrait être aussi proche que 50 milliards de miles, il y avait une certaine spéculation qu’il pourrait se déplacer vers la Terre.

« Il n’est pas un courrier entrant», a déclaré Neugebauer de Cal Tech. «Je veux éteindre cette idée avec autant d’eau froide que je peux. »

Alors qu’est-ce que c’est? Que faire s’il est aussi grande que Jupiter et si près du soleil, il ferait partie du système solaire? En théorie, il pourrait être la 10 ème planète que les astronomes ont cherché en vain. Il pourrait aussi être une étoile comme Jupiter qui a commencé à devenir il y a une étoile éons, mais n’a jamais eu assez  de chaleure comme le soleil pour devenir une étoile.

Alors qu’ils ne peuvent pas réfuter cette notion, Neugebauer et Houck sont tellement perturbée par ce qu’ils ne veulent pas accepter. Neugebauer et Houck « espoir » le corps de mystère est une galaxie lointaine soit si jeune que ses étoiles ont pas commencé à briller ou alors entouré par la poussière que sa lumière ne peut pas pénétrer dans le linceul.

« Je crois qu’il est l’une de ces jeunes galaxies sombres que nous avons jamais été en mesure d’observer avant », a déclaré Neugebauer.

« Si elle est, alors il est un grand pas en avant dans notre compréhension de la taille de l’univers, comment l’univers c’est formé et comment il continue à se former au fil du temps. »

Neuegebauer dit: La prochaine étape dans l’identification ce corps de mystère, est de chercher avec des plus grands télescopes optiques du monde. Déjà, le télescope de diamètre de 100 pouces à Cerro del Tololo au Chili a commencé sa recherche et le télescope de 200 pouces à Palomar Mountain en Californie a réservé plusieurs nuits de l’année prochaine pour chercher. Si le corps est assez proche et émet même un soupçon de lumière, le télescope Palomar devrait le trouver, le satellite infrarouge a mis en évidence sa position>> Fin de l’article.

planetX.washpost.

Même après la publication de ces articles, la NASA continue de nier l’existence de « Planète X » et prétend que ce ne sont que les théoriciens du complot qui alimentent le sujet !

Donc, la NASA publie en 1983 qu’elle recherche un objet, qu’elle l’a trouvé, mais que ce n’est rien de plus que de la théorie du complot…

Là, il y a sérieusement lieu de se questionner ! Ils savent et ils ont choisi de ne pas alerter la population mondiale pour ne pas entraver leur plan de sauvegarde À EUX.


Confirmation de la découverte de la Planète X, par le Dr. Robert S. Harrington, l’astronome en chef de l’US Naval Observatory mourut mystérieusement.

Le chef de l’US Naval Observatory, mourut avant qu’il ne pourrait faire connaître le fait que la planète X s’approche de notre système solaire.

Beaucoup sentent que sa mort fait partie d’un cover-up  ? L’un dans lequel organismes gouvernementaux ne tarde pas à dissimuler la découverte la plus effrayante de l’histoire. Donc, la recherche de la vérité commence en Nouvelle Zélande.

En 1991, le Dr Robert S. Harrington, l’astronome en chef de l’US Naval Observatory, a pris un chétif 8 pouces télescope à Black Birch, Nouvelle-Zélande, l’un des rares points d’observation optimales sur la Terre pour observer la planète X, dont il a définitivement calculé qu’il s’approche au dessous de l’écliptique à un angle de 40 degrés.

Comment voir cette vidéo en français: https://www.youtube.com/watch?v=_lgg6YeJ1v4

Rapport Sur La Découverte de Nibiru RS Harrington de La Nasa Du 17 Mai 1988

https://fr.scribd.com/document/274287383/Rapport-Sur-La-Decouverte-de-Nibiru-RS-Harrington-de-La-Nasa-Du-17-Mai-1988

1-03fe2ef256

NBC News Repotrs: Les images les plus folles de Nibiru

Dans une émission en directe, avant l’aube vers le 14 janvier 2014, le matin, les présentateurs de nouvelles de NBC, KCRA à Sacramento. La camera a diffusée  des vidéos en directe à partir de leur propre KCRA  nouvel hélicoptère . Dans ce document, ils ont rapporté une observation de la planète, ils ne pouvaient pas expliquer.

Ce que les analyses de l’équipe de  ont montré, c’est que l’équipe de nouvelles du matin KCRA a observé deux planètes via leur diffusion en direct de l’hélicoptère: Venus éclipsant Nibiru

L’énigmatique planète X est-elle à l’origine des extinctions massives ?

Tous les 27 mi787bef162c_planet_9llions d’années, un désordre se produirait dans la ceinture de Kuiper, envoyant une armada de comètes qui provoqueraient des extinctions massives sur Terre. L’hypothétique neuvième planète aurait le profil du coupable, affirment aujourd’hui des astronomes.

http://www.futura-sciences.com

Informations complémentaires :

5 Mind Blowing Underwater Cities

http://www.earthporm.com/5-mind-blowing-underwater-cities/

http://la.source.stellaire.over-blog.com/article-le-mystere-des-villes-englouties-114982187.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Cuban_underwater_city

https://fr.scribd.com/doc/73887157/NIBIRU-amp-ELENIN2011-8-3-%C3%B0-%C2%B5

%d blogueurs aiment cette page :